Classé 7ème art, le cinéma est considéré comme un art du spectacle. C’était dans les années 1920 que Ricciotto Canudo a évoque cette expression. En effet, l’art cinématographique reste spécial par le spectacle accessible au grand public et qui est présenté sous forme d’un film. Les acteurs de ce domaine jouent sur plusieurs supports, notamment la bande magnétique, les contenants numériques et les pellicules souples pour rendre le publique agréablement surpris.

Les films pionniers

C’était en 1891 que William Kennedy Lauri Dickson a pu présentent au public ses premières prises de photos animées. A l’époque, il était en étroite collaboration avec Thomas Edison, le premier fabricant des ampoules industrielles. La même année, Dickson a réalisé de nombreux essais sur pellicule pour pouvoir faire voir le jour au tout premier film du cinéma. Certains historiens considèrent cette œuvre comme la version pionnière du cinéma ; tandis que d’autres la classent comme un simple essai. Intitulée Le salut de Dickson, ce film court d’une durée d’une dizaine de secondes est considéré comme « précinéma ». Le fruit des inventions de Dickson a été rendu public le 20 mai 1891. Mais le grand acteur du cinéma ne s’arrête pas là. En 1893, a ouvert des salles dédiées à la réalisation de cinéma en Amérique.

Les projections animées

L’histoire des projections animées remonte en 1877, année où Emile Reynaud, professionnel de la photographie et de sciences, a pris l’initiative de faire voir le jour à un jouet optique. Pour créer le Praxinoscope, il a conçus des vignettes qui sont à la fois divertissantes et poétiques. Le jouet a pu capter rapidement l’attention du grand public. Avec son dernier modèle, il avait même pu assurer la projection des dessins via un petit écran. En 1892, Reynaud décidait de réaliser son rêve d’enfance qui est de créer une machine lui permettant de faire une projection sur un grand écran.